Agence Web Carcassonne http://agence-web-creation-site-internet.com creation de site internet carcassonne Fri, 12 May 2017 14:33:37 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.5 conseils pour créer votre site web http://agence-web-creation-site-internet.com/conseils-pour-creer-votre-site-web/ http://agence-web-creation-site-internet.com/conseils-pour-creer-votre-site-web/#respond Wed, 10 May 2017 10:47:10 +0000 http://agence-web-creation-site-internet.com/?p=2225 Si vous souhaitez confier la création de votre site internet à un prestataire, un freelance ou une agence web, la première étape est la rédaction d’un brief. Selon le type de site internet envisagé ou le périmètre d’intervention du prestataire, le brief du projet de création de site internet prendra une forme différente, mais la logique générale est toujours la même. Le brief est un support de travail et d’inspiration pour le prestataire web. Il doit contenir toutes les informations utiles sur votre activité, votre positionnement et vos objectifs

Préambule

Nom de la société et nom du projet si différent
Deadline pour présenter une proposition
Coordonnées du responsable du projet

Présentation du projet

A. Entreprise
Quelle est l’activité principale de votre entreprise ?
Quels sont les objectifs de la création d’un site internet ?

B. Site internet
Quel est le concept général du site ?
Quels sont les points forts du site ou de vos produits / services ?
Comment comptez-vous attirer du trafic sur votre site internet ?

Marché

A. Cible
A qui s’adresse votre site internet ?
Quels sont les caractéristiques de cette cible ? (âge, sexe, préoccupations, nationalité, CSP, etc.)
B. Concurrence
Quels sont vos concurrents principaux ? Et vos concurrents secondaires ? (de préférence en les classant par catégorie et en indiquant leur site internet)
Quels sont les principales différences entre vos principaux concurrents et votre entreprise ?
Quels sont les concurrents qui ont déployé une stratégie web que vous jugez intéressante ? Pour quelle raisons ?

Identité graphique

C’est une partie utile si vous souhaitez confier au prestataire la réalisation de votre charte graphique : logo, couleurs, police, etc.

A. Identité actuelle
Avez-vous déjà choisi le nom du site ? Le nom de domaine ? Un slogan ?
Disposez-vous déjà d’un logo ? Jeu de couleur, de polices, etc. ?

Impression générale

Quel positionnement image et prix voulez-vous donnez ?
Que doivent penser les internautes en arrivant sur votre site ? (de préférence en hiérarchisant des idées comme « le site inspire confiance », « le site est agréable », « c’est exactement ce qu’il me faut », etc.)
Quels sont les actions vers lesquels vous voulez orienter les visiteurs qui arrivent sur votre site web ?

Inspirations

Quels sont vos sites de référence uniquement du point de vue esthétique ? Et d’un point de vue organisation des informations ?

Arborescence

Pour donner une vision globale du projet, il est très utile de fournir une arborescence des principales rubriques, sous rubriques et fonctionnalités. Vous pouvez utiliser plusieurs couleurs pour différencier par exemple les pages simples des « modules », des ensembles de pages qui seront décrits séparément

Impression générale

Quel positionnement image et prix voulez-vous donnez ?
Que doivent penser les internautes en arrivant sur votre site ? (de préférence en hiérarchisant des idées comme « le site inspire confiance », « le site est agréable », « c’est exactement ce qu’il me faut », etc.)
Quels sont les actions vers lesquels vous voulez orienter les visiteurs qui arrivent sur votre site web ?

Principales pages

Pour chaque « modèle » de page, il peut être utile de fournir une maquette fonctionnelle, ou wireframe, qui présente la structure de la page avec l’emplacement des différents types de contenu.

Principales fonctionnalités

Pour chaque « module », ou fonctionnalité spécifique, il faut décrire le fonctionnement général, en se plaçant uniquement du côté de l’utilisateur.

Objectifs / Périmètre

Quel est le périmètre de la prestation envisagée ? (accompagnement définition besoin, développement du site, promotion du site internet, etc. ?)
Quels sont les objectifs à atteindre dans chaque domaine ?

Organisation

Quels sont les délais à respecter ?
Avez-vous des souhaits particuliers en termes de mode d’échange et de suivi du projet ?
Quels sont les éléments qui lui seront fournis et à quel moment ? (images, textes, vidéos, etc.)

 

]]>
http://agence-web-creation-site-internet.com/conseils-pour-creer-votre-site-web/feed/ 0
raccourcis clavier ALT http://agence-web-creation-site-internet.com/raccourcis-clavier-alt/ http://agence-web-creation-site-internet.com/raccourcis-clavier-alt/#respond Tue, 09 May 2017 15:03:13 +0000 http://agence-web-creation-site-internet.com/?p=2167 Il suffit de maintenir la touche ALT puis de saisir le code correspondant au caractère spécial grâce au pavé numérique.

Insérer une majuscule accentuée

ALT+128 : Ç (ç cédille majuscule)
ALT+143 : Å (å majuscule diacrité d’un rond en chef)
ALT+144 : É (é accent aigu majuscule)
ALT+146 : Æ (ae collés majuscule)
ALT+165 : Ñ (eñe, le n espagnol en majuscule)
ALT+212 : È (è accent grave majuscule)
ALT+0140 : Œ (oe collés)

Insérer un caractère spécial ou accentué

ALT+134 : å (a diacrité d’un rond en chef)
ALT+141 : ì (i accent grave)
ALT+145 : æ (ae collés)
ALT+149 : ò (o accent grave)
ALT+152 : ÿ (y tréma)
ALT+155 : ø (o barré)
ALT+157 : Ø (o barré majuscule)
ALT+160 : á (a accent aigu)
ALT+161 : í (i accent aigu)
ALT+162 : ó (o accent aigu)
ALT+163 : ú (u accent aigu)
ALT+164 : ñ (eñe, le n espagnol)
ALT+166 : ª (a en exposant)
ALT+167 : º (le symbole des dégrés)
ALT+167 : ¿ (un point d’interrogation inversé)
ALT+173 : ¡ (un point d’exclamation inversé)
ALT+0156 : œ (oe collés)

 Insérer un symbole mathématique

ALT+159 : ƒ (fonction)
ALT+171 : ½ (un demi)
ALT+172 : ¼ (un quart)
ALT+241 : ± (plus ou moins)
ALT+243 : ¾ (trois quarts)
ALT+246 : ÷ (symbole divisé par)
ALT+251 : ¹ (1 en exposant)
ALT+252 : ³ (3 en exposant)
ALT+253 : ² (2 en exposant)
ALT+0137 : ‰ (symbole pour mille)

Insérer une flèche

ALT+23 : ↨ (double flèche verticale)
ALT+24 : ↑ (flèche vers le haut)
ALT+25 : ↓ (flèche vers le bas)
ALT+26 : → (flèche vers la droite)
ALT+27 : ← (flèche vers la gauche)
ALT+29 : ↔ (double flèche horizontale)
ALT+16 : ► (grosse flèche vers la droite)
ALT+17 : ◄ (grosse flèche vers la gauche)
ALT+30 : ▲ (grosse flèche vers le haut)
ALT+31 : ▼ (grosse flèche vers le bas)

 Insérer un symbole

ALT+20 : ¶ (retour chariot)
ALT+21 : § (paragraphe)
ALT+1 : ☺ (smiley blanc)
ALT+2 : ☻ (smiley noir)
ALT+3 : ♥ (cœur)
ALT+4 : ♦ (carreau)
ALT+5 : ♣ (trèfle)
ALT+6 : ♠ (pic)
ALT+11 : ♂ (homme)
ALT+12 : ♀ (femme)
ALT+13 : ♪ (note de musique : croche)
ALT+14 : ♫ (note de musique : deux croches)
ALT+15 : ☼ (soleil)
ALT+0128 : € (symbole euro)
ALT+0147 : “ (ouverture des guillemets anglais)
ALT+0148 : ” (fermeture des guillemets anglais)
ALT+0153 : ™ (symbole TM exposant, trademark, marque déposée)
ALT+0169 : © (symbole c entouré, copyright)
ALT+0174 : ® (symbole R entouré, marque)

]]>
http://agence-web-creation-site-internet.com/raccourcis-clavier-alt/feed/ 0
Les raccourcis clavier http://agence-web-creation-site-internet.com/les-raccourcis-clavier/ http://agence-web-creation-site-internet.com/les-raccourcis-clavier/#respond Tue, 09 May 2017 14:40:54 +0000 http://agence-web-creation-site-internet.com/?p=2162 Ctrl+Roulette de la souris : pour zoomer/dé-zoomer.
Windows+P : pour changer le mode d’affichage (pratique avec un rétroprojecteur) : déconnecter le rétroprojecteur, dupliquer, étendre, ou rétroprojecteur uniquement.
Windows+F : pour lancer une recherche rapide sur un ordinateur
Windows+Maj+Clic : pour lancer une nouvel instance d’un programme. Exemple : cliquez sur l’icône Microsoft Word de votre barre de tâche pour ouvrir un nouveau document.
Windows+L : un raccourci clavier pour verrouiller son ordinateur.
Ctrl+Flèche gauche/droite : pour placer le curseur au début du mot ou du prochain mot.
Shift+Flèche gauche/droite : pour sélectionner du texte.
Ctrl+Shift+Flèche gauche/droite : pour sélectionner un mot entier.
Ctrl+Backspace : pour supprimer un mot entier.
Ctrl+F4 : pour fermer une fenêtre. Ou un ordinateur, si aucune fenêtre n’est ouverte.
Windows+E : un raccourci clavier pour afficher le poste de travail.
Maj à l’insertion d’un CD : ce raccourci permet d’empêcher la lecture automatique.
Ctrl+Windows+F : pour rechercher un ordinateur sur un réseau.
Echap pendant un processus : pour annuler le processus en cours (transfert, copie…).
Ctrl+Maj+Clic : pour ouvrir un programme en tant qu’administrateur.

Les raccourcis clavier Windows pour gérer les fenêtres

Windows fonctionne avec des fenêtres… d’où son nom. Il existe de nombreux raccourcis clavier pour passer d’une fenêtre à l’autre où les masquer facilement.
Alt+Tab : passer d’une fenêtre à l’autre. Maintenez la touche Alt enfoncée et appuyez une ou plusieurs fois sur la touche Tab pour accéder à la fenêtre de votre choix.
Alt+Shift+Tab : passer d’une fenêtre à l’autre (dans l’ordre inverse). Cette fois-ci, vous devez maintenir les touches Alt et Shift, et appuyer sur la touche Tab une ou plusieurs fois.
Windows+Tab : même principe qu’Alt+Tab, mais sous une forme plus visuelle. Fonctionne depuis Windows 7 lorsque la fonctionnalité Aero est supportée.
Windows+D : masquer toutes les fenêtres. Pratique pour afficher brièvement le bureau. Il suffit d’appuyer à nouveau sur les touches Windows+D pour récupérer les fenêtres.
Windows+Flèche vers le bas : si la fenêtre occupe tout l’écran (fenêtre agrandie), elle retrouve une taille classique. Un deuxième clique sur Windows+Flèche vers le bas minimise la fenêtre.
Windows+Flèche vers le haut : une raccourci clavier pour agrandir la fenêtre active.
Windows+Flèche vers la gauche : pour placer la fenêtre sur la moitié gauche de l’écran.
Windows+Flèche vers la droite : pour placer la fenêtre sur la moitié droite de l’écran.
Windows+Shift+Flèche droite ou gauche : permet de déplacer une fenêtre d’un écran à l’autre. Ce raccourci clavier ne fonctionne que si vous utilisez plusieurs écrans.
D’autres raccourcis Windows à connaître
Ctrl+N : ouvrir une nouvelle fenêtre.
F5 ou Ctrl+R : actualiser la fenêtre active.
Ctrl+Maj+Echap : affiche le gestionnaire de tâches, qui permet de fermer une application, afficher les processus ou les performances de votre PC en temps-réel.
Ctrl+clic : pour sélectionner plusieurs éléments (des fichiers ou des dossiers par exemple).
Shift+clic : pour sélectionner tous les éléments compris entre le premier et le second clic. Fonctionne avec du texte, des fichiers et des dossiers, et peut être combiné avec Ctrl+clic.
Maj (5 fois) : pour désactiver les touches rémanentes (ou les activer).
Alt+Maj : pour repasser le clavier en Français, si par mégarde votre clavier est passé en anglais. Ce raccourci ne fonctionne qu’avec la touche Alt gauche, et si plusieurs langues sont activées.
Maj+Suppr : pour supprimer définitivement un fichier ou un dossier. Vous ne passez pas par la corbeille

]]>
http://agence-web-creation-site-internet.com/les-raccourcis-clavier/feed/ 0
Liste des codes HTTP 1.0 http://agence-web-creation-site-internet.com/liste-des-codes-http-1-0/ http://agence-web-creation-site-internet.com/liste-des-codes-http-1-0/#respond Mon, 08 May 2017 23:24:47 +0000 http://agence-web-creation-site-internet.com/?p=2141 Codes d’information, codes de succès, codes de re-direction, codes d’erreur client, codes d’erreur serveur.

100 et 101 : Codes d’information 

Cette classe de réponse est actuellement réservée pour de futures applications, et consiste en des messages avec une ligne d’état, des champs d’en-têtes éventuels, et terminés par une ligne vide (CRLF,CRLF). HTTP/1.0 ne définit actuellement aucun de ces codes, lesquels ne constituent pas une réponse valide à des requêtes HTTP/1.0. Il restent cependant exploitables à titre expérimental, et dépassent le contexte des présentes spécifications.

100 Continue Attente de la suite de la requête.
101 Switching Protocols Acceptation du changement de protocole.
102 Processing WebDAV : Traitement en cours (évite que le client dépasse le temps d’attente limite).

200 à 226 : Codes de succès

La requête a abouti. L’information retournée en réponse dépend de la requête émise, comme suit:
GET : Une entité correspondant à l’URI visée par la requête est renvoyée au client
HEAD : La réponse au client ne doit contenir que les champs d’en-tête à l’exclusion de tout corps d’entité
POST : Une entité décrivant le résultat de l’action entreprise.

200 OK Requête traitée avec succès.
201 Created Requête traitée avec succès et création d’un document.
202 Accepted Requête traitée, mais sans garantie de résultat.
203 Non-Authoritative Information Information retournée, mais générée par une source non certifiée.
204 No Content Requête traitée avec succès mais pas d’information à renvoyer.
205 Reset Content Requête traitée avec succès, la page courante peut être effacée.
206 Partial Content Une partie seulement de la ressource a été transmise.
207 Multi-Status WebDAV : Réponse multiple.
210 Content Different WebDAV : La copie de la ressource côté client diffère de celle du serveur (contenu ou propriétés).
226 IM Used RFC 32293 : Le serveur a accompli la requête pour la ressource, et la réponse est une représentation du résultat d’une ou plusieurs manipulations d’instances appliquées à l’instance actuelle.

300 à 310 : Codes de re-direction

Cette classe de messages précise que le client doit provoquer une action complémentaire pour que la requête puisse être conduite jusqu’à sa résolution finale. L’action peut être déclenchée par l’utilisateur final si et seulement si la méthode invoquée était GET ou HEAD. Un client ne peut automatiquement rediriger une requête plus de 5 fois. Il est supposé, si cela arrive, que la re-direction s’effectue selon une boucle infinie.

300 Multiple Choices L’URI demandée se rapporte à plusieurs ressources.
301 Moved Permanently Document déplacé de façon permanente.
302 Moved Temporarily Document déplacé de façon temporaire.
303 See Other La réponse à cette requête est ailleurs.
304 Not Modified Document non modifié depuis la dernière requête.
305 Use Proxy La requête doit être ré-adressée au proxy.
306 (aucun) Code utilisé par une ancienne version de la RFC 26164, à présent réservé.
307 Temporary Redirect La requête doit être redirigée temporairement vers l’URI spécifiée.
308 Permanent Redirect La requête doit être redirigée définitivement vers l’URI spécifiée.
310 Too many Redirects La requête doit être redirigée de trop nombreuses fois, ou est victime d’une boucle de redirection.

400 à 456 : Erreurs du client

La classe 4xx de codes d’état est définie pour répondre au cas où il semble que le client ait commis une erreur. Si le client n’a pas encore achevé la transmission de sa requête lorsqu’il reçoit le code 4xx, alors il doit cesser toute transmission. Excepté lorsque ce code répond à une requête de type HEAD, le serveur pourra y inclure une entité explicitant la nature de l’erreur, et indiquant s’il s’agit d’une condition d’erreur temporaire ou permanente. Ces codes sont valides pour tous les types de requête.

400 Bad Request La syntaxe de la requête est erronée.
401 Unauthorized Une authentification est nécessaire pour accéder à la ressource.
402 Payment Required Paiement requis pour accéder à la ressource.
403 Forbidden Le serveur a compris la requête, mais refuse de l’exécuter. Contrairement à l’erreur 401, s’authentifier ne fera aucune différence. Sur les serveurs où l’authentification est requise, cela signifie généralement que l’authentification a été acceptée mais que les droits d’accès ne permettent pas au client d’accéder à la ressource.
404 Not Found Ressource non trouvée.
405 Method Not Allowed Méthode de requête non autorisée.
406 Not Acceptable La ressource demandée n’est pas disponible dans un format qui respecterait les en-têtes « Accept » de la requête.
407 Proxy Authentication Required Accès à la ressource autorisé par identification avec le proxy.
408 Request Time-out Temps d’attente d’une requête du client écoulé.
409 Conflict La requête ne peut être traitée en l’état actuel.
410 Gone La ressource n’est plus disponible et aucune adresse de redirection n’est connue.
411 Length Required La longueur de la requête n’a pas été précisée.
412 Precondition Failed Préconditions envoyées par la requête non vérifiées.
413 Request Entity Too Large Traitement abandonné dû à une requête trop importante.
414 Request-URI Too Long URI trop longue.
415 Unsupported Media Type Format de requête non supporté pour une méthode et une ressource données.
416 Requested range unsatisfiable Champs d’en-tête de requête « range » incorrect.
417 Expectation failed Comportement attendu et défini dans l’en-tête de la requête insatisfaisante.
418 I’m a teapot « Je suis une théière ». Ce code est défini dans la RFC 23245 datée du premier avril 1998, Hyper Text Coffee Pot Control Protocol.
421 Bad mapping / Misdirected Request La requête a été envoyée à un serveur qui n’est pas capable de produire une réponse (par exemple, car une connexion a été réutilisée).
422 Unprocessable entity WebDAV : L’entité fournie avec la requête est incompréhensible ou incomplète.
423 Locked WebDAV : L’opération ne peut avoir lieu car la ressource est verrouillée.
424 Method failure WebDAV : Une méthode de la transaction a échoué.
425 Unordered Collection WebDAV RFC 36486. Ce code est défini dans le brouillon WebDAV Advanced Collections Protocol, mais est absent de Web Distributed Authoring and Versioning (WebDAV) Ordered Collections Protocol.
426 Upgrade Required RFC 28177 Le client devrait changer de protocole, par exemple au profit de TLS/1.0.
428 Precondition Required RFC 65858 La requête doit être conditionnelle.
429 Too Many Requests RFC 65859 Le client a émis trop de requêtes dans un délai donné.
431 Request Header Fields Too Large RFC 658510 Les entêtes HTTP émises dépassent la taille maximale admise par le serveur.
449 Retry With Code défini par Microsoft. La requête devrait être renvoyée après avoir effectué une action.
450 Blocked by Windows Parental Controls Code défini par Microsoft. Cette erreur est produite lorsque les outils de contrôle parental de Windows sont activés et bloquent l’accès à la page.
451 Unavailable For Legal Reasons Ce code d’erreur indique que la ressource demandée est inaccessible pour des raisons d’ordre légal11,12.
456 Unrecoverable Error WebDAV : Erreur irrécupérable.

Codes 4xx étendus au serveur Nginx

444 No Response Indique que le serveur n’a retourné aucune information vers le client et a fermé la connexion.
495 SSL Certificate Error Une extension de l’erreur 400 Bad Request, utilisée lorsque le client a fourni un certificat invalide.
496 SSL Certificate Required Une extension de l’erreur 400 Bad Request, utilisée lorsqu’un certificat client requis n’est pas fourni.
497 HTTP Request Sent to HTTPS Port Une extension de l’erreur 400 Bad Request, utilisée lorsque le client envoie une requête HTTP vers le port 443 normalement destiné aux requêtes HTTPS.
499 Client Closed Request Le client a fermé la connexion avant de recevoir la réponse. Cette erreur se produit quand le traitement est trop long côté serveur

500 à 511 : Erreurs du serveur 

Les réponses de code d’état 5xx indiquent une situation dans laquelle le serveur sait qu’il est la cause de l’erreur, ou est incapable de fournir le service demandé, bien que la requête ait été correctement formulée. Si le client reçoit cette réponse alors qu’il n’a pas encore terminé d’envoyer des données, il doit cesser immédiatement toute émission vers le serveur. Excepté lorsque la requête invoquée est de type HEAD, le serveur peut inclure une entité décrivant les causes de l’erreur, et s’il s’agit d’une condition permanente ou temporaire. Ces réponses s’appliquent quelque soit la requête, et ne nécessitent pas de champs d’en-tête particuliers.
500 Internal Server Error Erreur interne du serveur.
501 Not Implemented Fonctionnalité réclamée non supportée par le serveur.
502 Bad Gateway ou Proxy Error Mauvaise réponse envoyée à un serveur intermédiaire par un autre serveur.
503 Service Unavailable Service temporairement indisponible ou en maintenance.
504 Gateway Time-out Temps d’attente d’une réponse d’un serveur à un serveur intermédiaire écoulé.
505 HTTP Version not supported Version HTTP non gérée par le serveur.
506 Variant Also Negotiates RFC 229514 : Erreur de négociation. Transparent content negociation.
507 Insufficient storage WebDAV : Espace insuffisant pour modifier les propriétés ou construire la collection.
508 Loop detected WebDAV : Boucle dans une mise en relation de ressources (RFC 584215).
509 Bandwidth Limit Exceeded Utilisé par de nombreux serveurs pour indiquer un dépassement de quota.
510 Not extended RFC 277416 : la requête ne respecte pas la politique d’accès aux ressources HTTP étendues.
511 Network authentication required RFC 658517 : Le client doit s’authentifier pour accéder au réseau. Utilisé par les portails captifs pour rediriger les clients vers la page d’authentification.

Codes 5xx étendus au CDN Cloudflare

520 Unknown Error L’erreur 520 est utilisé en tant que réponse générique lorsque le serveur d’origine retourne un résultat imprévu.
521 Web Server Is Down Le serveur a refusé la connexion depuis Cloudflare.
522 Connection Timed Out Cloudflare n’a pas pu négocier un TCP handshake avec le serveur d’origine.
523 Origin Is Unreachable Cloudflare n’a pas réussi à joindre le serveur d’origine. Cela peut se produire en cas d’échec de résolution de nom de serveur DNS.
524 A Timeout Occurred Cloudflare a établi une connexion TCP avec le serveur d’origine mais n’a pas reçu de réponse HTTP avant l’expiration du délai de connexion.
525 SSL Handshake Failed Cloudflare n’a pas pu négocier un SSL/TLS handshake avec le serveur d’origine.
526 Invalid SSL Certificate Cloudflare n’a pas pu valider le certificat SSL présenté par le serveur d’origine.
527 Railgun Error L’erreur 527 indique que la requête a dépassé le délai de connexion ou a échoué après que la connexion WAN ait été établie.

]]>
http://agence-web-creation-site-internet.com/liste-des-codes-http-1-0/feed/ 0
Site Web les outils efficaces http://agence-web-creation-site-internet.com/site-web-les-outils-efficaces/ http://agence-web-creation-site-internet.com/site-web-les-outils-efficaces/#respond Sat, 22 Apr 2017 19:03:02 +0000 http://agence-web-creation-site-internet.com/?p=1895 Les outils de mises en cache

Memcached et Varnish Cache sont deux outils populaire pour gérer la mémoire cache d’un site Internet. Gratuit et open-source, Memcached compte des références prestigieuses telles Youtube ou Twitter. Seul inconvénient, il n’est généralement pas possible d’utiliser ces outils sur un hébergement mutualisé.

Pour les sites Internet utilisant des CMS open source et hébergés en mutualisé, des modules sont généralement disponibles. Le module Boost constitue une alternative plus puissante au système de cache inclus dans Drupal. Son équivalent pour Joomla! est JotCache. Pour WordPress, WP Super Cache et W3 Super Cache sont des plugins populaires.

 Les outils de compression de JavaScript et CSS

Pour compresser le CSS et le JavaScript, de nombreux outils en ligne gratuits existent, comme par exemple Online JavaScript/CSS Compression Using YUI Compressor, JsCompress, CSS Compressor ou encore cet outil en ligne utilisant Google Closure Tools.

Les sites utilisant des CMS open source permettent généralement d’activer la compression du JavaScript et du CSS (parfois à l’aide d’une extension). Wp Minify pour WordPress ou encore CSSJSCompress pour Joomla! sont deux modules pouvant être utiles.

]]>
http://agence-web-creation-site-internet.com/site-web-les-outils-efficaces/feed/ 0
Améliorer la rapidité de son site Internet http://agence-web-creation-site-internet.com/ameliorer-la-rapidite-de-son-site-internet/ http://agence-web-creation-site-internet.com/ameliorer-la-rapidite-de-son-site-internet/#respond Sat, 22 Apr 2017 18:46:44 +0000 http://agence-web-creation-site-internet.com/?p=1891 L’expression « le temps, c’est de l’argent » est particulièrement vraie dans le monde du web. Outre des gains au niveau du référencement, la rapidité d’un site influe sur le trafic et sur le taux de transformation. Google a par exemple observé que 500 millisecondes de temps de chargement supplémentaire entraînaient 20% de recherches en moins. Amazon a augmenté de 1% ses ventes en gagnant quelques millisecondes sur l’affichage des pages. Enfin, selon une étude de StrangeLoop, chaque seconde de temps de chargement entrainerait une baisse de 7% du taux de conversion et augmenterait de 16% l’insatisfaction du client. 57% des internautes quitteraient un site après avoir attendu plus de 3 secondes qu’une page se charge. Autrement dit, l’internaute moyen est loin d’être patient

Mesurer les performances de son site Internet

Pour mesurer les performances de son site Internet, de nombreux outils en ligne existent. Un des meilleurs outil en ligne est GTMetrix. Celui-ci utilise notamment l’outil d’analyse YSlow (de Yahoo!) et PageSpeed (de Google). Le rapport généré permet de prendre conscience des points à améliorer sur son site. Un score permet de comparer son site aux autres et de mesurer sa progression.

mesurer la vitesse de chargement d un site web

Quelques points critiques influant sur la rapidité d’un site

Le poids des images

Réduire le poids des images de son site permet d’accélérer l’affichage des pages. Pour cela, il est nécessaire de n’utiliser que des formats adaptés au web (png, jpg et gif) et de compresser les images à l’aide d’un logiciel. Enregistrez par exemple vos images jpg avec un taux de compression de 75%. Par ailleurs, mieux vaut éviter de redimensionner les images grâce aux attributs width et height. Renseignez systématiquement ces attributs dans le code et utilisez des images ayant déjà les bonnes dimensions.

La compression des pages

Des méthodes de compression comme GZip ou Deflate peuvent diminuer sensiblement le poids des pages de votre site et en accélérer ainsi le chargement.

Le nombre de requêtes

Diminuer le nombre de requêtes HTTP augmente les performances du site en permettant de moins solliciter le serveur. Pour cela, plusieurs astuces existent : combiner le code CSS en un seul fichier, combiner le code JavaScript en un seul fichier, utiliser des sprites CSS (combiner plusieurs images en une seule), désactiver les modules inutilisés de votre CMS, …

La mise en cache

La mise en cache permet de stocker sur le serveur ou sur l’ordinateur de l’internaute une copie des pages web. L’accès à celles-ci est alors bien plus rapide puisqu’il n’y a pas besoin de solliciter les ressources du serveur pour les générer.

Une solution efficace : utiliser un CDN (Content Delivery Network)

Un CDN (Content Delivery Network) est un réseau de serveurs de cache permettant d’augmenter la rapidité d’accession à un contenu. Concrètement, en utilisant un CDN, votre site Internet sera mis en cache sur de nombreux serveurs à travers le monde. Le serveur le plus proche de l’internaute lui fournira le contenu. Ainsi, le serveur d’hébergement du site Internet est nettement moins sollicité (possible économie au niveau des frais d’hébergement), le site est disponible même en cas de panne du serveur et les internautes accèdent plus rapidement aux pages du site.

Parmi les CDN populaires, CloudFlare propose une offre gratuite. Bien plus qu’un simple CDN, il compresse vos pages web, optimise le nombre de requêtes, bloque les menaces, … Cependant, après avoir testé CloudFlare, nous avons constaté des problèmes récurrents d’indisponibilité du site StrategieWeb.fr. Dommage car lorsque CloudFlare fonctionnait correctement, il se montrait ultra performant ! OVH propose également un CDN gratuit (actuellement en version Beta).

Pour utiliser un CDN, il suffit d’ouvrir un compte et de modifier le nom des serveurs DNS en les remplaçant par ceux du CDN.

N’oubliez pas de retester la vitesse de votre site avec GTMetrix. Le CDN a normalement dû augmenter significativement vos scores de performance.

]]>
http://agence-web-creation-site-internet.com/ameliorer-la-rapidite-de-son-site-internet/feed/ 0
Qu’est-ce que le référencement ? http://agence-web-creation-site-internet.com/quest-ce-que-le-referencement/ http://agence-web-creation-site-internet.com/quest-ce-que-le-referencement/#respond Sat, 22 Apr 2017 16:40:50 +0000 http://agence-web-creation-site-internet.com/?p=1886 Pour toucher plus de monde il va falloir travailler le « référencement ». Le référencement consiste à être présent sur les moteurs de recherche, dont Google, le plus important d’entres-eux, et de se positionner sur des mots clés. Ces tutoriels sont là pour vous aider à comprendre les enjeux et vous donner des pistes pour y arriver
Le référencement consiste à mettre en oeuvre des pratiques pour faire apparaître un site dans les moteurs de recherche et pour lui faire gagner des positions.

Cette définition un peu « brut de décoffrage » nécessite quelques précisions

Qu’est ce qu’un moteur de recherche ?

Un moteur de recherche (Google, Yahoo, Bing) est un site sur lequel vous recherchez des informations en tapant des mots clés (ou encore des « requêtes »).

Les résultats d’un moteur de recherche reposent sur une base de données contenant des liens vers des pages des sites web, organisés hiérarchiquement par chaque moteur de recherche selon leurs propres algorithmes.
Ces bases de données sont alimentées par le travail de robots qui parcourent automatiquement le Web.

Ces robots trouvent de nouvelles pages qui ne figurent pas encore dans les bases de données des moteurs de recherche, et mettent à jour des pages déjà présentes mais ayant été modifiées. Ces pages pourront par la suite être retrouvées par les internautes en tapant des mots clés.

Faire apparaître un site dans un moteur de recherche

C’est ce que nous appelons la phase d’indexation. Si vous trouvez votre site en tapant son adresse URL ou le nom de votre marque, alors votre site est indexé.

Gagner des positions dans les moteurs de recherche

C’est ce que nous appelons la phase d’optimisation du référencement. Pendant toute l’existence de votre site, vous devez faire le nécessaire pour gagner des positions dans un moteur de recherche. Comment proposer un contenu séduisant pour un moteur de recherche

]]>
http://agence-web-creation-site-internet.com/quest-ce-que-le-referencement/feed/ 0
Référencement Naturel http://agence-web-creation-site-internet.com/referencement-naturel/ http://agence-web-creation-site-internet.com/referencement-naturel/#respond Fri, 21 Apr 2017 21:11:26 +0000 http://agence-web-creation-site-internet.com/?p=1878 L’optimisation pour le référencement naturel de votre site nécessite la définition d’une liste de mots-clés ou d’expressions stratégiques sur lesquels vous souhaitez vous positionner dans les moteurs de recherches (Google, Yahoo, Bing).
Par contre, avant d’aller plus loin, précisons que le référencement naturel n’est pas une finalité en soi. En effet, être bien positionné en référencement naturel ne sert à rien si nous n’atteignez pas vos objectifs (ventes, inscriptions, téléchargements, temps passé…)
Préférez un bon positionnement sur une liste restreinte mais bien ciblée de mots-clés que sur une quantité de mots-clés qui ne retiennent pas les internautes sur votre page.
Votre objectif en référencement naturel doit être la recherche d’un trafic important mais de qualité (les internautes qui arrivent sur votre site recherchent effectivement ce que vous avez à leur offrir)

Le choix des mots-clés est donc très important.

Le choix des mots-clés
Trois critères majeurs sont à prendre en considération pour le choix des mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner :
La quantité du trafic générée par le mot-clé :
Ce critère correspond au nombre de fois qu’un internaute saisit le mot-clé dans un moteur de recherche (Google Bing…), tous moteurs confondus. En d’autres termes, cela correspond au trafic maximum que le mot-clé peut générer vers votre site mais également sur des sites concurrents positionnés sur le même mot-clé.
La qualité du trafic engendré par le mot-clé :
Ce critère représente l’adéquation de votre offre (le contenu offert sur votre site) avec la demande (motif de la visite de l’internaute)
La convoitise que le mot-clé suscite :
Ce critère renvoie au nombre de sites web (concurrents) qui souhaitent également se positionner sur le même mot-clé. Rappelez-vous qu’il n’y a que dix places sur la première page résultat des moteurs de recherche. Plus il y aura de sites souhaitant se positionner sur un mot-clé, plus la tache sera difficile.
Après avoir vu les différents critères de choix de mots-clés, voyons maintenant les différents types de mots-clés :
concurrentiels
parasités
délaissés
de niche
Qu’est ce qu’un mot-clé concurrentiel ?
Un mot-clé concurrentiel est un mot-clé sur lequel beaucoup de webmaster tentent de se positionner. Et souvent ce sont les sites avec de gros moyens (notoriété du site, l’ancienneté…) qui réussissent à se positionner dessus.
Vous rencontrerez de grandes difficultés à tenter de vous positionner sur des mots-clés concurrentiels.
Voyons comment repérer un mot-clé concurrentiel :
Par exemple, le mot-clé décoration est concurrentiel
Google retourne plus de 68 000 000 résultats : un nombre colossal de sites parle de décoration.
de nombreux liens sponsorisés apparaissent également sur ce mot-clé : beaucoup d’annonceurs sont intéressés,
les urls retournées dans les résultats sont courtes
En conséquence :
Trop de webmasters sont intéressés par ce mot-clé. Les places sont très « chères »
par contre le trafic en retour est de bonne qualité
A moins d’avoir des atouts que les autres n’ont pas, il est préférable de passer à un autre mot-clé car vous risquez de dépenser beaucoup d’énergie pour un résultat moyen.
Qu’est ce qu’un mot-clé parasité ?
Les mots-clés parasités sont ceux sur lesquels beaucoup sont positionnés par hasard. Ils n’ont pour la majorité jamais fait l’effort de se positionner dessus mais leur site a d’une certaine façon un rapport avec le sujet.
De plus les internautes qui recherchent ce mot-clé le font pour des raisons très diverses. Le trafic que ces mots-clés génèrent est donc peu qualifié.
Par exemple, le mot-clé naturel est parasité.
Google retourne plus de 22 000 000 résultats (de nombreuses pages web en parlent),
Seulement 2 liens sponsorisés (les annonceurs ne sont pas très intéressés),
les urls retournées sont courtes (surtout des pages d’accueil, peu de spécialisation),
les contenus retournés sont peu homogènes (Santé, environnement, parc, produits de beauté etc.).
En conséquence,
il n’est pas simple de s’y positionner,
le trafic en retour est de mauvaise qualité, car les motifs des internautes, qui tapent ce mot-clé, sont très variés.
Positionnement difficile et trafic mal ciblé, recherchez d’autres mots-clés pour vous positionner.
Qu’est ce qu’un mot-clé délaissé ?
Alors que le mot-clé parasité renvoit à un sujet très général, le mot-clé délaissé renvoit lui à une thématique très ciblée et les sites positionnés ont souvent moins de notoriété que dans les deux premiers cas cités précédemment.
Les sites qui s’y trouvent positionnés n’ont souvent pas fait d’effort particulier. Les pages que l’on trouve sur ces requêtes sont peu optimisées sur le thème en question.
Les chances pour s’y positionner sont très grandes.
Par exemple, le mot-clé Lobotomie définition est délaissé.
Google retourne plus de 5 910 résultats (très peu de pages web en parle),
l’absence de liens sponsorisés (les annonceurs ne sont pas intéressés),
les urls retournées sont longues mais ne contiennent que rarement l’expression Lobotomie définition (spécialisées uniquement en apparence),
En conséquence, si votre site web colle à cette thématique, c’est un mot-clé intéressant,
car un effort abordable vous permettra de vous positionner parmi les premiers résultats,
avec en retour un trafic très qualifié si les résultats retournés par Google sont homogènes en thème.
Qu’est ce qu’un mot-clé de niche ?
Très peu de webmasters font des efforts importants pour se positionner sur les mots-clés de niche. Par contre ceux qui y sont, n’y sont pas par hasard, ils ont fait des efforts conséquents. Le trafic qui en ressort est hautement qualifié. La lutte est sérieuse, mais le nombre de prétendants est limité.
Par exemple, le mot-clé Les pieds nickelés, est un mot-clé de niche.

Google retourne 69400 résultats (peu de pages web en parle),
Très peu de liens sponsorisés (les annonceurs ne sont pas très intéressés),
les urls retournées sont longues (spécialisation), et contiennent presque toutes la séquence pied nickelés (très spécialisées),
les contenus retournés sont très homogènes
En conséquence,
> Peu de webmasters tentent de s’y positionner, mais ceux qui essayent font des efforts importants, et le trafic en retour est hautement qualifié.
Si votre site colle à cette thématique, c’est un mot-clé idéal. Car un effort modéré vous permettra de vous positionner parmi les meilleurs avec en retour un trafic hautement qualifié.
Comment reconnaître les différents types de mot-clé ?
Les éléments à observer pour reconnaître les différents types de mots-clés sont multiples.
la longueur du mot-clé, en général, plus il est long plus il est spécialisé,
le nombre de pages retournées par Google,
la présence ou l’absence de liens sponsorisés,
la forme des urls, généralement courtes ou longues, retournées par Google,
la présence du mot-clé dans les urls retournées par Google,
la présence de sites institutionnels,
l’homogénéité des thèmes abordés par les urls retournées par Google,
Comment construire une stratégie de mots-clés ?
Il est primordial de se positionner parmi les premiers résultats de moteurs de recherche si vous souhaitez avoir du succès sur Internet.
Pour ce faire il faut choisir avec soin les mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner. Notez également que tous les mots-clés n’ont d’une part pas la même valeur et d’autre part ne demandent pas les mêmes efforts. Tout dépend de vos moyens et de vos ambitions.
Vous devez bien réfléchir aux mots-clés à cibler car de ce choix découlera le contenu de vos pages, de vos backlinks ainsi que la stratégie de liens sponsorisés si vous décidez d’en faire.
Voici maintenant les conseils pour optimiser votre référencement via les mots-clés.
Ciblez des mots-clés en lien avec votre secteur d’activité
La première étape dans le choix des mots-clés est de dresser une liste de mots-clés en relation avec votre activité, votre site, le contenu de vos page. N’hésitez pas à lister les synonymes.
Prenons l’exemple d’un site offrant des cours de chant. Voici quelques mots-clés et leurs combinaisons possibles : école de musique, école de chant, éducation musicale école, professeur de chant, cours de musique…
Choisissez rigoureusement tous vos mots-clés
Plus vous ciblerez les mots-clés plus vous aurez de chances de vous positionner parmi les premières requêtes. Un ciblage précis de mot-clé réduira le nombre de concurrents et permettra d’en obtenir un trafic très qualifié.
Préférez des mots-clés composés de plusieurs mots
La majorité des recherches effectuées par les internautes comptent deux, trois et même quatre mots. Tenez-en compte dans le choix de vos mots-clés.
(Voyez l’exemple des cours de chant donné plus haut)
Multipliez les bonnes combinaisons
Privilégiez les expressions à plusieurs mots-clés afin de vous positionner sur plus de mots-clés et augmenter ainsi le trafic potentiel de votre site web.
En combinant plusieurs mots-clés, vous vous positionnez sur chaque mot individuellement mais également sur la combinaison en question.
Multipliez les possibilités en usant de synonymes
Augmentez le nombre de mots-clés à cibler en usant des synonymes. Vous vous positionnerez ainsi sur plus de mots-clés et augmenterez la visibilité de vos pages.
Optez pour des mots-clés faciles d’accès.
Vous ne pourrez pas accéder à tous les mots-clés. L’accessibilité d’un mot-clé dépend de vos moyens (temps, argent…) et du potentiel du site que vous tentez de positionner.
L’ancienneté, l’historique, la notoriété des sites comptent beaucoup dans le positionnement dans le référencement naturel.
Ne perdez pas du temps et de l’argent en vous heurtant à des grands sites déjà très bien positionnés du moins au début. En effet, le référencement naturel est incrémental et s’inscrit dans la durée. Lorsque votre site aura gagné en ancienneté, en historique et en poids, vous pourrez viser des mots-clés plus concurrentiels.
Visez les mots-clés les plus rentables
La notion de rentabilité en référencement naturel se mesure avec la quantité et la qualité du trafic arrivant sur votre site ainsi que le temps passé pour se positionner sur les mots-clés.
Idéalement il faut se positionner sur des mots-clés peu convoité mais apportant beaucoup de trafic de qualité.
En pratique, c’est très difficile de trouver des mots-clés peu concurrentiels mais rentables en même temps. Il faut trouver un compromis entre la convoitise suscitée par le mot-clé et ce qui est effectivement recherché par les internautes.
Le mot-clé « sonnerie portable » est très recherché mais il faudra d’énormes moyens et beaucoup de temps pour réussir à se positionner dessus. A l’inverse, il est plus facile de bien se positionner sur le mot-clé « recette de cuisine Kurde » La donnée concurrentiel n’est pas suffisante, il faut s’assurer que le mot-clé est effectivement recherché. Pour savoir si vos mots-clés sont recherchés, nous vous invitons à visiter notre page Outils webmaster.
Soyez réaliste !
Ne pas attendre le même niveau de rentabilité pour un site naissant avec quelques pages et un site référencé depuis plus longtemps avec plusieurs centaines ou milliers de pages.
Pour atteindre vos ambitions, il vous faudra avancer étape par étape. Chaque étape validée devra :
marquer une avancée mesurable en matière de trafic transformant,
accroître la notoriété de votre site web dans sa spécialité.
améliorer votre savoir-faire en référencement,
et préparer l’étape suivante dans laquelle les objectifs pourront alors être révisés à la hausse.
Pour votre stratégie :
A court terme, visez plutôt les mots-clés les plus accessibles qui sont les mots-clés délaissés (voir plus haut pour la définition)
A moyen terme, si vous validez l’étape précédente, vous pourrez aborder les mots-clés de niche (voir plus haut pour la définition)
Lorsque vous aurez validé les deux étapes précédentes, vous pourrez alors aller plus loin dans vos ambitions. Votre site web drainera du trafic transformant et aura acquis en notoriété.
L’outil gratuit Yakaferci pour analyser les mots-clés de vos pages

Pour lancer l’analyse Yakaferci, il vous suffit de saisir le lien vers votre page dans la zone ci-dessus et de cliquer sur le bouton Analyser. Vous pourrez alors accéder aux différentes pages du rapport, en particulier celle sur les mots-clés.

]]>
http://agence-web-creation-site-internet.com/referencement-naturel/feed/ 0